Nos tutelles

Nos partenaires

annuaire

aigle

Rechercher




Accueil > Sujets de thèses - 2017

Sujets de thèses 2017

publié le

"Recherches de matière sombre non-baryonique" et "Transport du rayonnement cosmique dans les nuages moléculaires"

Recherches de matière sombre non-baryonique

Le problème de l’origine de la matière sombre cosmologique est l’une des questions majeures de la physique fondamentale contemporaine.

La thèse traitera de la phénoménologie de quelques scénarios prometteurs de particules de matière sombre, depuis leur production dans l’univers primordial jusqu’à leur potentielle détection par les expériences actuelles, via différentes signatures astrophysiques complémentaires (annihilation ou désintégration dans les galaxies, collisions sur des détecteurs terrestres).

Une attention particulière sera portée aux dits WIMPs, FIMPs, ainsi qu’à d’autres classes de particules dotées d’auto-interactions, ces dernières permettant une structuration de la matière aux échelles sub-galactiques plus conforme aux observations.

- Directeur de thèse : Julien LAVALLE
- Correspondant/Contact : Julien LAVALLE - 0467143961 - Julien.Lavalle@umontpellier.fr
- Titre en français : Recherches de matière sombre non-baryonique
- Titre en anglais : On particle dark matter searches
- Page web de l’offre : http://www.lupm.univ-montp2.fr/spip.php?article476


Transport du rayonnement cosmique dans les nuages moléculaires

Le sujet de la thèse vise en l’étude de la propagation des rayons cosmiques (particules chargées énergétiques essentiellement composées de protons) dans les nuages moléculaires, sites de formation des étoiles.

L’objectif de la thèse est de modéliser la propagation des rayons cosmiques d’énergie dans le domaine du GeV au PeV dans les nuages moléculaires en prenant en compte leur interaction avec la turbulence magnétique qui s’y développe. L’origine de cette turbulence peut être multiple : effet de supernovae proches, vents d’étoiles situées dans les nuages ou bien les rayons cosmiques eux-mêmes.

Cette étude se fera par le biais d’un travail analytique de calcul des coefficients de transport des rayons cosmiques dans les nuages mais également en utilisant un outil numérique permettant de calculer la trajectoire des rayons cosmiques dans un milieu magnétisé turbulent.

Ce travail permettra de faire des prédictions sur l’émission gamma attendue de nuages moléculaires proches dans l’optique de l’avènement du Cerenkov telescope array ainsi que de calculer le taux d’ionisation suivant la densité de colonne dans le nuage, donnée essentielle dans l’étude du processus d’effondrement gravitationnel.

- Directeur de thèse : Alexandre MARCOWITH
- Correspondant/Contact : Alexandre MARCOWITH - 0467144251 - Alexandre.Marcowith@umontpellier.fr
- Titre en français : Transport du rayonnement cosmique dans les nuages moléculaires
- Titre en anglais : Transport of Cosmic Rays in Molecular Clouds
- Page web de l’offre : http://www.lupm.univ-montp2.fr/spip.php?rubrique476